Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 17:23

Le frère de Gilad Shalit a fait du bruit pendant une cérémonie officielle, est ce si grave ? Depuis que Yoël Shalit, le frère du soldat otage du Hamas depuis cinq ans a essayé de se faire entendre pendant la cérémonie officielle de Yom Haatsmaout, la presse ne parle que de cet incident. Comme pour chaque événement qui se déroule dans ce pays, tout le monde a son avis, certains jugeant qu’il n’aurait pas du faire ça pendant une cérémonie si importante, d’autres justifiant son geste par le drame que la famille Shalit vit depuis cinq longues années.

Mon opinion est avant tout que la tempête médiatique autour de cet incident n’a pas lieu d’être. Yaakov Katz, le député du parti Ihoud Leoumi a déclaré que la famille Shalit n’a pas été élue pour diriger le pays et que le prix à payer pour la libération de leur fils est apparemment trop élevé. Cette opinion légitime que partagent beaucoup d’Israéliens n’enlève rien au fait que la famille Shalit peut manifester comme elle l’entend une opinion contraire et exiger du Premier ministre qu’il accepte les conditions du Hamas pour retrouver leur fils et frère.

Pour Guidon Lévy dans Haaretz, Yoël Shalit a déchiré « le masque de l’hypocrisie des discours officiels qui parlent de son frère sans que la situation n’évolue ». « A Bâle, Herzl a créé l’Etat d’Israël, au Mont Herzl, Yoël Shalit a créé la contestation véritable », conclut le journaliste, qui n’a jamais craint d’en faire trop, et qui appelle à la libération immédiate des prisonniers palestiniens pour permettre celle de Gilad Shalit.

Je me refuse de juger la famille Shalit et je me demande parfois comment je réagirais si je vivais la même situation. Comment juger l’acte d’un jeune homme dont le frère envoyé par l’Etat d’Israël en mission n’est toujours pas revenu cinq ans plus tard alors qu’on sait le prix à payer pour le revoir ? Mais le débat depuis lundi soir n’est pas sur le prix à payer pour revoir Gilad Shalit mais sur ce que son frère a fait. Yoël Shalit a tenté maladroitement de se faire entendre, de dire qu’il ne voulait pas que Gilad se rajoute à la liste des soldats tombés pour Israël alors qu’il est encore en vie.

Mon cœur va vers la famille Shalit et je trouve que condamner l’acte de Yoël est pathétique. Il ne s’agit que d’avoir troublé une minute l’ordre d’une cérémonie officielle, comment comparer cet acte au fait que l’Etat d’Israël depuis 5 ans a échoué dans sa mission, celle de libérer Gilad Shalit des griffes du Hamas ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens