Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 12:41

Invité à la fête de départ d’un collègue journaliste, j’ai passé une soirée à Ramallah, capitale de l’Autorité palestinienne.

 

Ramallah est le siège des institutions palestiniennes et accueille de nombreuses sociétés, de qui dépendent une grande partie de l’économie des territoires palestiniens.

Il n’y pas de gel de la construction en Cisjordanie, ni chez les colons, ni chez les Palestiniens, Ramallah est déformée par les travaux, notamment ceux du complexe gouvernemental, près de la Moukata.

Une amie palestinienne m’a fait remarquer que ce n’était que le complexe provisoire, en attendant que Jérusalem-est devienne la capitale de l’Etat palestinien mais vu l’ampleur des travaux, on peut imaginer que cette échéance n’est pas pour demain.

Je n’ai pas été contrôlé ni à l’entrée de la ville par des policiers palestiniens, ni à la sortie par des soldats israéliens et la soirée s’est déroulée de la même manière que d’autres soirées à Jérusalem ou Tel Aviv.

Un bar avec de l’alcool, de la musique américaine, des filles en mini-jupes, un épais nuage de fumée, beaucoup de bruit…

Seule note locale, les  murs du bar sont recouverts d’affiches pro-OLP datant des années 70, dont l’une représentant une colombe sur un fusil, avec l’inscription en français : « Pas de paix sans Palestiniens, pas de Palestiniens sans OLP ».

La dernière fois que je suis entré à Ramallah, en dehors de mon travail de journaliste, était il y a plus de 15 ans, avant que l’Autorité palestinienne en prenne le contrôle en 1995.

C’était une petite ville, qui ressemblait beaucoup à certaines villes arabes d’Israël, avec des quartiers pauvres et quelques belles villas, des magasins et des routes en très mauvais état.

Hier, j’ai découvert une ville moderne, vivante, occidentale, mais dont certaines rues portent le nom de « célébrités » locales, comme Yahia Ayache, organisateur d’attentats meurtriers contre des civils israéliens et tué par Israël en 1996.

Dans le parking du bar, la majorité des voitures avaient des plaques israéliennes, on ne peut qu’espérer qu’un jour, on puisse voir des plaques palestiniennes dans les parkings des villes israéliennes…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gg 29/03/2011 20:25


Les voitures immatriculées en Israël étaient des voitures d'arabes israéliens. Ils se considèrent comme palestiniens, donc hors mises les plaques c'étaient des palestiniens en territoire sous
contrôle palestinien. Ainsi quand les memes conducteurs retournent en Israel, ca fait des palestiniens en Israel. Est ce assez proche de vos espoirs?


yves 21/12/2010 09:14


dommage que les TV aient été interdites par l'AP
cela eut été un beau message envoyé aux israéliens qui sont très sceptiques devant les véritables intentions des palestiniens (tactique versus stratégique / 2 states or 2 stages peace ...)


Marc 19/12/2010 13:31


Cette normalité dans les relations entre personnes différentes est le bel idéal de nos sociétés. Il existe tant de sortes de différences... La nationalité ou la religion n'en n'est qu'une parmi
d'autre. Il est intéressant de noter que la religion peut être une raison de surmonter ces différences ou au contraire en créer une insurmontable, en Israël comme en France d'ailleurs.


moiset 18/12/2010 21:07


"Dans le parking du bar, la majorité des voitures avaient des plaques israéliennes, on ne peut qu’espérer qu’un jour, on puisse voir des plaques palestiniennes dans les parkings des villes
israéliennes…"

oui mais sans les bombes en dessous!!!!


Frédo le sioniste jusqu'à 67 17/12/2010 16:16


Mon cher Michael, je ne suis pas du tout d'accord avec le début de ton article. En revanche je suis tout à fait d'accord avec la fin du papier...


Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens