Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 08:55

Le Grand rabbin de France Gilles Bernheim a dû démissionner suite à la découverte notamment de l’utilisation du titre d’agrégé, alors que ce titre exige d’avoir enseigné la philosophie, ce qui n’était pas son cas.

La question que je me pose est de savoir dans quelle mesure, le titre de rabbin, qui échoit uniquement à des personnes ayant un diplôme rabbinique peut être si souvent utilisé par des gens qui ne possèdent pas ce diplôme.

Aucun médecin ne peut exercer sans avoir terminé ses études sanctionnées par un diplôme universitaire ni un avocat qui n’aurait pas terminé ses études de droit et réussi l’examen, pourquoi le titre de rabbin est-il si souvent utilisé par des gens qui n’ont pas passé d’examen ?

La responsabilité morale d’un philosophe usant d’un titre auquel il n’a pas droit est pourtant moindre que celle d’un médecin ou d’un rabbin. 

Personne ne remet en question le fait que le Grand rabbin Bernheim est un philosophe même sans avoir obtenu son agrégation alors que pour être rabbin et exercer en tant que tel, l’obtention d’un diplôme devrait être obligatoire.

Par ailleurs, comment comprendre le lynchage médiatique dont a été victime le Grand rabbin Bernheim alors que ces dernières années, plusieurs rabbins diplômés ont commis des fautes  bien plus graves et sont restés en poste.

Comment comprendre qu’un rabbin ultra-orthodoxe ait pu attaquer devant la justice française le Grand rabbin Bernheim (et perdre ce procès) alors que selon la loi juive, il aurait dû le faire devant un tribunal rabbinique ?

Les hommes même rabbins, restent des hommes, qui peuvent fauter et également obtenir le pardon mais un rabbin qui a commis certaines fautes peut-il rester rabbin ?

Le mois dernier, le Grand rabbin d’Israël Yona Metzger a envisagé de retirer le titre rabbinique à un rabbin qui avait reconnu avoir volé des rouleaux de la Torah.

On est en droit d’exiger des autorités religieuses de ne plus laisser des gens qui n’ont pas les compétences rabbiniques d’utiliser ce titre ni de laisser en poste des rabbins qui ont commis des fautes graves (et je ne parle pas d’usurpation de diplôme de philo…)

Comment des rabbins peuvent encore exercer alors qu’ils ne respectent pas les lois fondamentales de la Torah ?

Comment comprendre qu’un vénérable rabbin israélien accusé d’harcèlement sexuel par au moins 20 femmes différentes se réfugie au Maroc et continue de recevoir le soutien d’autres rabbins ??

Pour terminer, je citerai cette phrase du prophète Michée

«Homme, on t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur attend de toi, rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher humblement avec ton Dieu».

C’est cela être juif, expliquait le Grand rabbin Bernheim, lors de son discours d’investiture en 2009.

Michaël Blum

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vero 28/04/2013 01:07

Je vais vous donner mon opinion en tant que non juive parce que vous avez l'air assez inquiets dans tous vos commentaires. Sachez que cela ne me viendrait pas à l'idée de penser que même un seul d'entre vous est responsable en quoi que ce soit du mal que ce grand rabbin a fait. En outre, j'ai l'impression qu'en dehors de cela, il a fait beaucoup de bonnes choses, on ne peut pas juste le réduire à ces quelques actions mauvaises et oublier le reste.

Dan Judas 18/04/2013 10:47

Le Grand Rabbin Bernheim n'avait pas besoin d'avoir son agrégation pour être Rabbin et c'est cela qui compte. Il a dit pourquoi il a laissé croire qu'il l'avait obtenu. Réparation d'un traumatisme. Sa réponse n'exclu pas le "manquement" à la transparence mais doit nous suffire à nous juifs car il est un des nôtres. Pour les autres ? ils n'ont pas besoin de prétexte pour nous exclure etc....alors où est le problème ? aimons nous les uns les autres est la parole de notre thora et pas seulement celle des chrétiens comme beaucoup le croient, et la communauté s'en portera beaucoup mieux.

Redomier 18/04/2013 18:15

Justme, en effet me revoilà et c'est là une bonne nouvelle. Ma chère, j'ai toujours tenté de rester "égal à moi même " . Trotskiste puis anti hiérarchique , c'est le progrès dans la ....continuité . Qu'avez vous à redire ? Oui , l'agrégation française est une forme historique du "Raboda Zara "; tous les faux culs de gauche comme de droite s'y soumettent .La honte .Pour ma part , au lieu de m'atteler à l'obtention de ce concours , je me suis consacré à lutter , à militer contre le maximum de formes hiérarchiques qui m'étaient proches

Hillel 15/04/2013 10:51

> Comment comprendre qu’un rabbin ultra-orthodoxe ait pu attaquer devant la
> justice française le Grand rabbin Bernheim (et perdre ce procès) alors que
> selon la loi juive, il aurait dû le faire devant un tribunal rabbinique ?

C'est exactement le contraire de ce qui s'est passé : le "rabbin ultra-orthodoxe" a fait juger les faits devant DEUX tribunaux rabbiniques qui ont donné tort au rabbin Bernheim. Ce dernier,
n'acceptant pas la décision des ces de deux tribunaux, a attaqué ce "rabbin ultra-orthodoxe" devant la justice française.

Merci de vérifier et de corriger !

justme 16/04/2013 13:58

Tiens,tiens voilà Redomier qui crache dans la soupe! Pour un ancien gauchiste et marxiste c'est pas beau du tout ce verbiage new look...

Redomier 14/04/2013 13:46

Absolument Darmon.

Raboda zara pour ce titre émanant de l'Université chrétienne et marxiste française

DARMON Marcel 14/04/2013 11:52

Est-ce qu'il lui serait venu à l'esprit de mentir en prétendant, par exemple, qu'il aurait gagné au concours du crachat le plus loin? Evidemment NON, et pourquoi, tout simplement parceque cela
n'aurait aucun effet enorgueillissant et valorisant.
Conclusion: il faut avoir une certaine adoration (avoda zarah) pour ce diplôme.

Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens