Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 16:22

Que faut-il redouter des conséquences de la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU ?

 

Alors que certains Israéliens, dont le rabbin Frouman, habitant de Tekoa en Judée soutiennent la demande palestinienne, certains Palestiniens, comme le cheikh Abu Khader al-Jabari s’opposent à cette initiative.

L’actuel Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Salam Fayyad, l’homme qui permis de remonter l’économie palestinienne et de renforcer la coopération sécuritaire avec Israël s’y oppose aussi, même s’il préfère rester discret sur cette question, ces derniers temps.

La majorité des habitants juifs de Judée-Samarie s’inquiète surtout des conséquences sécuritaires de cet événement.

Va-t-on revivre les pires années de la seconde Intifada quand les routes de Cisjordanie étaient des pièges mortels ?

Comment la population palestinienne va-t-elle réagir à cette déclaration qui sur le terrain ne doit amener aucun changement ?

Risque-t-on de voir des affrontements entre Palestiniens et Israéliens, aux abords des implantations ?

Parmi la population la plus radicale de Judée-Samarie, on a pu entendre lors d’une réunion à la Knesset, des propositions visant à empêcher à la fois tout risque sécuritaire et toute tentative future de retrait de la région, au profit d’un Etat palestinien.

Annexion de la Judée-Samarie, manifestations de masse, menaces de grèves, actions de représailles, opérations de communications vers la presse étrangère, les idées ne manquent pas.

Coté palestinien, outre quelques appels à des marches non-violentes, les dirigeants de l’AP n’ont pas dévoilé leurs intentions et on reste dans l’expectative pour ce qui va se passer après le 20 septembre. Quand aux dirigeants israéliens, qui font des pieds et des mains pour empêcher un vote positif aux Nations-unies, ils restent dans le flou, en ce qui concerne la réponse appropriée à la demande palestinienne. 

Mais sur le fond, la date du 20 septembre ne changera pas les mentalités des deux populations.

On sait aujourd’hui que nous ne sommes pas arrivés sur une terre vide et que malgré le droit inaliénable que le peuple juif a sur sa terre, patrie de la nation juive, la population arabe locale a été victime d’une injustice.

Certes, je ne me fais pas d’illusions, si la guerre de 1948 n’avait pas été la Nakba des Arabes, nous aurions pu vivre une seconde Shoa, mais ce discours a été tellement entendu et rabaché, qu’il est temps d’en changer.

Admettre le droit du retour pour les deux populations sur la terre d’Israël devrait être la clé de la fin du conflit.

Nos deux peuples sont liés à cet espace entre la Méditerranée et le Jourdain et nous devons apprendre à y vivre ensemble.

La création d’un Etat palestinien en Cisjordanie, impliquant l’expulsion des Juifs de leur terre est une aberration.

La poursuite de l’occupation de la Judée-Samarie, sans donner de droits civils aux Palestiniens est une tragédie.

Nous sommes tous les fils d’Abraham et à ce titre, nous devons nous inspirer de lui pour apprendre à vivre ensemble, partager le même territoire, sans que personne n’y perde plus sa maison, sa terre, ses droits, son honneur et sa vie.

Mon ami le poète Eliaz Cohen, me faisait remarquer que selon la Bible, Abraham reçoit la promesse qu’il ne pourra même pas compter sa descendance, tellement elle sera nombreuse alors que paradoxalement, nous passons notre temps à faire des comptes démographiques des deux populations pour envisager le futur.

Il est temps de changer de discours et de construire l’avenir ensemble et non plus séparés par des murs de haine.

Je suis opposé à la création d’un Etat palestinien en Cisjordanie qui impliquerait l’expulsion de la population juive mais tant que les Palestiniens qui y vivent n’auront pas les même droits que moi, je continuerai de dénoncer cette injustice, celle d’une population à qui on refuse le droit de se déplacer librement et qui n’a aucun droit civil.

J’entends déjà tous les arguments des gens de gauche qui pensent que seul un Etat indépendant pour les Palestiniens peut permettre de vivre en paix. « Nous ici, eux là-bas et la paix pour tout le monde », un slogan successivement utilisé par la gauche israélienne et par l’extrême droite partisane d’un transfert.

Je les entends m’expliquer que les colons empêchent tout règlement du conflit car ils ont spoliés leurs voisins et qu’ils continuent de construire sans se soucier de leurs voisins (un chiffre : seulement 8% de la Cisjordanie est habitée…)

J’entends les gens de droite évoquer les attentats, la haine des Palestiniens envers nous, le risque d’islamisation radicale de la population et le droit des Juifs à vivre sur sa terre.

Il ne s’agit pas de donner notre terre, il est seulement question d’y vivre avec nos voisins dans les meilleures conditions possibles, pour eux et pour nous.

Ceux pour qui le mot Paix (Shalom, Salam) implique la séparation, le rejet de l’autre, la haine, des murs et des barrières, ne seront pas d’accord avec moi mais il reste encore plein d’espoir pour faire de cette terre, ce qu’elle doit être, un havre de paix véritable, avec des hommes de bonne volonté, Juifs et Arabes.

 

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yoyo 15/09/2011 11:49


Je vais plus loin que vous peut être, je pense que si l'état d'Israël s'obstine dans la voie de la confrontation cela signera à terme sa destruction.

J'ai grand plaisir à lire cet article, je suis en tous points d'accord avec vous même si la maturité qui nous permet de nous ouvrir aux autres et ce malgré les éventuels dangers que ni vous ni moi
n'ignorons, cette maturité fait que nous sommes traités d'utopiste et d'autres compliments du même genre. Peut-être, espérons, qu'un jour mes co-commentateurs de votre article mûrirons et ne
resterons pas sur leur positions actuelles qui parfois ont été les miennes.

Amicalement


Michaël Blum 16/09/2011 13:25



Merci, M. Yoyo, j'aurai plaisir à vous rencontrer si vous passez par Israël...  



Miki BenTov 12/09/2011 22:44


Cette m'a saute au yeux : '' Je suis opposé à la création d’un Etat palestinien en Cisjordanie qui impliquerait l’expulsion de la population juive "
Pourquoi la creation de cet etat impliquerait obligatoirement l'expulsion des juifs ? Si ces derniers desireraient rester dans leur foyer et prendre la nationalite palestinienne, qui pourrait les
empecher et au nom de quoi ?


Victor PEREZ 11/09/2011 09:15


Il y aurait tellement à dire...

Une de vos citations:

"On sait aujourd’hui que nous ne sommes pas arrivés sur une terre vide et que malgré le droit inaliénable que le peuple juif a sur sa terre, patrie de la nation juive, la population arabe locale a
été victime d’une injustice."

Outre que l'on est pas "arrivé sur un e terre vide" mais que nous y étions, minoritaires certes mais nous étions, vous affirmez qu'ils sont "Victime d'une injustice" ????? Et la Transjordanie fuit
crée pour qui ???? 80% de la Palestine mandataire leur fut attribuée.

Malgré cela, les Israéliens sont depuis longtemps en accord avec un deuxième état de "Palestine", en revanche ceux qui d'après vous ont "subi une injustice" refusent l'existence d'un seul état
juif.

Vous appelez ensuite à un état binational. Autrement dit, préparez vous à devenir de nouveau apatride. Car, grâce à leur démographie, l'état juif deviendra un nouvel état musulman dans lequel vous
vivrez comme un dhimmi, à l'image de TOUTES les diverses minorités vivantes dans les 57 états musulman.

Je ne relèverai pas les autres aberrations qui me confirme que vous préférez vous cacher la réalité que plutôt y faire face. D'où l'image détestable de l'AFP laquelle vous servez magnifiquement son
idéologie anti-israélienne.

Heureusement que vous êtes minoritaire car l'on pourrait déjà préparer nos valises.


Charles Mazel 08/09/2011 21:08


Vous écrivez "avec des hommes de bonne volonté"...
Je ne doute pas de la bonne volonté des juifs.
Par contre la "mauvaise volonté arabe" me semble évidente.

Donc la paix selon vos critères est une utopie. Et d'ailleurs il n'y aura pas de paix car les arabes veulent la guerre et s'y préparent activement.

Ne pas le voir me semble grave. Ne pas en avertir les personnes concernées me semble criminel.


Mathivet Joseph 08/09/2011 17:08


Meme si je ne suis pas d'accord sur tous les points de votre article je trouve que c'est veritable appel aux dialogues entre les israeleins et les palestiniens. Ces deux meme peuples qui devront
s'entendrent pour faire la paix, leurs paix.
Alors felicitations pour votre courage et merci.
Bonne continuation.

Joseph


Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens