Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 20:51

Alors que le débat sur l’enrôlement des jeunes juifs ultra-orthodoxes fait rage en Israël, je voudrais poser quelques questions à ce public qui refuse de s’intégrer à la société israélienne

 

Voici d’abord quelques arguments entendus récemment par les Haredim pour ne pas servir dans Tsahal :

-« on ne peut pas renoncer à l’étude de la Torah ». Pourquoi mon fils et des milliers d’autres jeunes n’auraient pas aussi le droit de choisir cette voie ?

-« ceux qui étudient protègent par leur étude le peuple juif ». La preuve étant surement le fait que des milliers de jeunes juifs étudiaient la Torah en Europe de l’Est dans les années 40…

-« on ne peut pas être religieux et servir dans Tsahal ». Pourtant les sionistes religieux le font et aussi quelques centaines de haredim, sans compter qu’avec l’apport de milliers de jeunes religieux, la pratique de la torah serait encore plus facilitée au sein de l’armée

-« on ne peut pas interrompre l’étude de la Torah ». Et quand il faut mettre les  tefilines chaque matin ou accomplir un autre commandement de la Torah, ils peuvent arrêter d’étudier, pourquoi le fait de protéger le peuple juif n’est pas une mitsva pour les haredim ?

Je pourrai continuer longtemps mais je connais déjà les réponses à mes questions qui se résument à dire que si les « grands de la génération » disent que c’est interdit, comment pourrais-je penser autrement ?

Citer tous les grands maitres du judaïsme qui travaillaient et n’étudiaient pas la torah en vivant aux crochets des autres ne sert à rien, car « on ne peut pas comparer »…

Je ne suis pas en faveur d’un service obligatoire pour tous, d’ailleurs 40% des Israéliens non religieux ne font pas l’armée (contre 99% des orthodoxes), mais cette conception du monde qui veut que certains aident des droits sans devoirs, que certains peuvent mourir pour protéger le peuple juif alors que d‘autres sont dans les yechivot (inscrits au moins) afin d‘éviter de participer à cette mission que je considère comme sacrée me choque au plus haut point.

Cette semaine, j’ai parlé avec un des responsables de la Yechivat Hevron, l’une des institutions les plus renommée du monde haredi.

Cet homme m’a raconté qu’il avait fait des études pour apprendre un métier mais quand je lui ai demandé s’il avait fait l’armée, il m’a répondu « hass vechalom », qu’on peut traduire par « que dieu m’en préserve » .

Pourtant à l’entrée de cette yechiva qui touche par ailleurs des budgets de l’Etat, un vigile portant la kippa et armé dont la tache est d’assurer la sécurité de l’établissement, pourquoi la Yechiva n’engage pas un étudiant avec une bible au lieu de ce vigile ?

Peut-être tout simplement de crainte qu’il ne lise l’injonction de Moïse aux tribus de Dan et Reouven qui demandent à ne pas traverser le Jourdain afin de rester sur des terres propices au service divin (Nombres, 32, 1-6) : « Quoi ? Vos frères iraient au combat et vous demeureriez ici ? ».

Nous ne sommes pas des « pigeons » comme se qualifient les manifestants pour l’égalité des devoirs pour tout le monde car nous réalisons l’idéal du judaïsme, celui de conjuguer la participation active au monde tout en conservant les valeurs spirituelles de notre héritage.

Je ne peux que déplorer qu’une partie du monde juif ne le comprenne pas…

Michaël Blum

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex j-l 17/10/2012 14:01

Avec un peu de retard, voici mon commentaire: puisqu'Israel est une democratie, et que la liberté de culte en est une des composantes, il faudrait pouvoir permettre cette dernière aux haredim que
l'on voudrait enroler. A savoir: casherout mehadrine et surtout séparation des hommes et des femmes. Ces problemes logistiques réglés permettraient d'enroler ts ceux que l'on ne VEUT PAS enroler
aujourd'hui: 1/ parceque l'armée n'en a guère d'utilité et 2/parcequ'un bon bouc émissaire, c'est bcp plus utile qu'une armée "cachere"... (et je rappelle que les preservatifs font partie du
package d'enrolement...)

Sarah 18/07/2012 12:35

Bonjour,

Je lis toujours avec beaucoup d 'intérêt votre blog car j'apprécie sa tonalité générale.

Cette fois, je suis choquée... non par votre prise de postion concernant le problème du service militaire des haredim - vivant en France, je me garderai bien de prendre position - , mais par votre
allusion aux vicitmes de la Shoah qui étudiaient.

Je ne sais si le Limoud peut sauver une vie, mais il peut aider à rester un homme, même au seuil de la mort, même face à la pire des barbaries.

Cela n'a strictement rien à voir avec la problématique actuelle et j'ai trouvé votre argument à la fois cynique et déplacé.

J'espère que vous ne m'en voudrez pas de ce commentaire mais j'avoue être très étonnée d'avoir lu un "truc" pareil sous votre plume.

Bien à vous,

Sarah.

Michaël Blum 18/07/2012 15:34



Je ne remets pas en question l'importance de l'étude de la Torah et en aucun cas je n'ai voulu faire un lien entre la situation en Israël et la Shoah mais juste me moquer certes cyniquement
de cet argument fallacieux qui veut que le peuple juif est protégé par ceux qui étudient la Torah. Les juifs pratiquants doivent étudier la Torah car c'est une obligation religieuse comme de
respecter shabat et de mettre sa vie en danger pour sauver son frère en danger, or les haredim en Israël font des choix dans les mitsvot, ce qui me choque.



Philippe 16/07/2012 14:10

Emmanuel, permet moi de te corriger.

on ne dit pas: "je ne savais pas qu'en Erets aussi ils servaient à mettre de l'huile sur le feu"

mais "je ne savais pas qu'en Erets surtout ils servaient à mettre de l'huile sur le feu"!

d'ailleurs toute cette polemique n'a commence et ne survit que grace aux journalistes.

Emmanuel 16/07/2012 12:01

"Nous réalisons l'idéal du judaïsme"
La anava, ce n'est quand même pas que pour les disciples de l'école du moussar...
Moi qui croyais que les journalistes étaient là pour informer, je ne savais pas qu'en Erets aussi ils servaient à mettre de l'huile sur le feu

Yonathan 16/07/2012 11:51

J'ai fait personnellement 4ans d’armée en tant que Mefaked Tank (Shirion Hatva 7, gdoud 75), et pour avoir y avoir été tout ce temps je sais, qu’en-roller 150 milles personnes supplémentaire du
monde haredi simplement pour faire plaisir a la gauche et a sa politique anti-religieuse est totalement inutile. 30% des hayalim aujourd'hui ne font strictement rien a l’armée ont leur trouve des
choses a faire par ci, par la pour les occuper ( comme repeindre 3 fois dans l’année une base militaire).
Laissons ses bakhoure yeshiva continuer a étudier, ils ne font de mal a personne bien au contraire, ils protegent nos hayalim sur le terrain, moi le premier je tiens a chaque fois que je pars en
milouyim, a savoir que leurs mérites et leur étude me protègent.

Et comme la très bien spécifier Philippe avant moi, je ne croit pas que l’armée serait prêt a mettre en place une séparation total homme-femme par exemple lors de l'enrollement des haredim...

Le visage de l’armée risquerait de changer du tout au tout, et aussi bien les Dati leumi que les hilonis, s'en mordreraient les doigts

Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens