Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 09:56

Expérience étonnante de visiter pour la première fois le Mont du temple.

 

Invité par le rabbin Elbaum du Mouvement pour la reconstruction du Temple, je me suis rendu pour la première fois de ma vie sur le site le plus sacré du judaïsme.

Je dois préciser que je m’y suis rendu dans un cadre professionnel, dans le but de préparer un film documentaire sur ce lieu qui attise les passions.

Le rav Elbaum, un spécialiste, fait le guide et explique aux participants, tous juifs orthodoxes, l’histoire du site.

Je ne m’y étais jamais rendu car mes rabbins l’interdisent mais j’ai décidé que pour les besoins de ce film, je pouvais me reposer sur les avis rabbiniques nombreux qui autorisent de s’y rendre.

Durant toute la visite, des policiers israéliens nous ont accompagnés afin de vérifier que personne ne prie, car les juifs n’ont pas le droit de prier sur le Har Habayit…

Quelques insultes des musulmans présents (« allez au diable », « l’enfer vous attend ») ont égayé notre séjour  mais deux choses m’ont particulièrement marqué.

La première c’est que des enfants jouaient au foot sur l’esplanade, devant la mosquée El Aksa, ce qui m’a paru choquant.  

Quand on sait que lorsqu’un Premier ministre israélien ou n’importe quel juif se rend sur cette esplanade, le monde musulman se lève comme un seul homme contre ce « sacrilège », on est en droit de se demander pourquoi un match de football n’est pas un sacrilège du 3éme lieu le plus saint de l’islam, non ?

Vous imaginez des enfants jouer au foot devant le Kotel ? Ou devant le Vatican ?

Mais le plus amusant a été indéniablement l’un des participants de cette visite, un rabbin du Shomron, qui pour pouvoir se prosterner face au lieu ou se tenait le Temple, a fait semblant de tomber par terre à deux reprises, trompant ainsi la vigilance des policiers et du responsable du Wakf qui suivaient d’un œil inquiet cette excursion.

Les cheveux encore humides du mikvé dont il venait de sortir, les péot au vent, une immense kippa blanche tricotée sur son crâne, le rabbin A. se réjouit d’être « monté sur le Har Habayit ».

« Bientôt, on pourra apporter des sacrifices », ajoute-t-il l’air extatique, aveuglé par sa foi qui ne lui permet apparemment pas de voir comme le peuple juif est loin de la reconstruction du Temple à laquelle il appelle de ses vœux.

    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

meyer henri 11/01/2010 11:10


ça donne envie, preque, de rendre le kotel et le har habayit au Jordanien !! Bon ce serait un desastre economique pour Israel, mais quel soulagement se serait :)) !!


S 26/11/2009 16:35


Unique, cette histoire de rabbin qui fait semblant de tomber pour se prosterner...

Par contre, je ne vois pas pourquoi ça te contrarie que des gosses jouent au foot sur l'esplanade. Mieux vaut des enfants que des cheikhs un peu trop inspirés, non ?

Je crois par ailleurs que les musulmans prient un peu plus loin, dans la mosquée au dome noire...


Michaël Blum 26/11/2009 21:35


la partie de foot se jouait juste devant la mosquée au dôme noir en fait mais c'est vrai que c'est toujours mieux que les appels au djihad à l'intérieur...
c'est marrant de signer S seulement mais ça me fait plasir que tu me lises 


Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens