Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 14:19

Pinhas Wallerstein, directeur général de Yesha a démissionné de son poste publiant une lettre où il dénonce notamment le silence de ses pairs face à une radicalisation au sein de la population juive de Judée-Samarie.

Après avoir été critiqué pour ses prises de position légalistes lors des manifestations au sein de l’armée de soldats ayant brandi des banderoles politiques, Pinhas Wallerstein a décidé de jeter l’éponge et de quitter ses fonctions après 35 ans d’activisme au sein de la direction de Yesha.

"Il est interdit de permettre à des soldats en uniforme de porter atteinte à une armée sacrée, quand bien même il faut faire en sorte que les soldats ne soient pas affectés à des tâches politiques », explique-t-il dans cette lettre.

Il reproche également à ses collègues de ne pas avoir dénoncé à la politique dite du "prix à payer", à savoir les actions de représailles systématiques de juifs contre des palestiniens, quand l’armée évacue des structures illégales et les attaques verbales contre les dirigeants israéliens.

Lors des dernières élections, Pinhas Wallerstein avait publié un article dans lequel il expliquait pourquoi il comptait voter pour Habyit Hayehoudi (Foyer juif), le parti nationaliste religieux qui avait succédé au défunt PNR (Mafdal).

Dans ce texte, il s’en prenait à certains de ses collègues de la direction de Yesha leur reprochant de s’éloigner du peuple et de pousser à la division au sein du sionisme religieux.

Yaakov Katz (Katzele) et Ouri Ariel qui avaient travaillé avec Pinhas Wallerstein pendant des années, ont choisi de se présenter sur la liste d’Union nationale (Ihoud Leoumi), refusant de s’unir sur une liste commune avec Habayit Hayehoudi, en arguant d’arguments idéologiques.

Katzele avait promis qu’il serait ministre et que son parti serait dans la coalition de Netanyahou mais le chef du Likoud ne l’a pas calculé et Ihoud Leoumi siège sur les bancs de l’opposition aux cotés de Meretz et des partis arabes.

Habayit Hayehoudi, avec ses trois mandats n’a obtenu qu’un portefeuille ministériel, on est en droit de se demander combien le parti en aurait reçu si la liste de Katzele s’était jointe à eux, obtenant à coup sur au moins 8 sièges parlementaires, soit trois portefeuilles ministériels.

Katzele et ses amis les extrémistes ont réussi à faire quitter Pinhas Wallerstein de son poste de directeur de Yesha par leurs menaces, leurs appels permanents au combat contre les autorités et leur intransigeance.

Pour Wallerstein, les principes du Rav Kook qui ont été ceux qui ont accompagné la création du Gush Emounim dans les années 70 ont été bafoués par ces extrémistes, qui se disent disciples du Rav Kook.

Le départ de Wallerstein est une victoire pour les radicaux, espérons que ce soit leur dernière avant qu’ils ne détruisent plus ce qui a été construit pendant des années, par les véritables disciples du Rav Kook.  
Le parti de Katzele devrait s’appeler Désunion Nationale, il correspondrait mieux à ses objectifs…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zanz 11/01/2010 15:40


Les extremistes sont les seuls à avoir une logique interne:ils sont extremement magouilleurs, débiles, et inutiles. Vivement qu'on s'en occupe radicalement...


Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens