Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 12:58

Ouman, la honte !

Le pèlerinage annuel sur la tombe de Rabbi Nahman de Breslev à l’occasion du Nouvel an juif provoque chaque année des débats au sein du monde religieux. Mais cette année, la presse a enfin dévoilé ce qui passe réellement à Ouman à Rosh Hashana.

 

Comme chaque année, certains rabbins et non des moindres ont essayé de dénoncer ce pèlerinage, durant lequel des milliers de juifs quittent leur famille pendant Rosh Hashana pour se prosterner sur la tombe d’un vénéré rabbin, enterré en Ukraine.

Le Rav Shlomo Aviner a rappelé que l’interdit de quitter la terre d’Israël pour aller se recueillir sur des tombes de Justes était également l’un des éléments de la pensée de Breslev et que les élèves directs de Rabbi Nahman, ne se rendaient pas à Ouman si ils se trouvaient en Israël.

Le départ des Hassidim vers l’Ukraine a été filmé par les chaînes de télévision israéliennes qui ont montré ces hommes les yeux couverts d’un voile, comme certaines femmes musulmanes, afin de ne pas voir des « images impures ».

Est-ce que ces hommes voilés on eu l’occasion de voir à Ouman, la drogue, l’alcool et les prostituées ukrainiennes ?

Akiva Novik, envoyé spécial du quotidien Yediot Aharonot (et juif pratiquant) raconte dans l’édition de lundi matin, des témoignages étonnants sur le pèlerinage de cette année.

En dehors des Hassidim de Breslev, une grande partie des pèlerins sont selon le journaliste, des gens  venus profiter d’une expérience spirituelle rare, certains étant des novices dans la pratique religieuse et cherchant plus des émotions fortes que la spiritualité.

Pour éviter que les pèlerins dorment chez des Ukrainiens et cèdent aux tentations de la chair, les organisateurs ont installé depuis l’année dernière des tentes et offrent des repas pour des prix dérisoires.

Néanmoins, selon ces témoignages rapportés par Novik, les pèlerins trouvent facilement les chemins des cloaques locaux, parfois dans des bourgades voisines, où la vente de hashish est monnaie courante.

Pour ce qui est de l’alcool, un sujet moins délicat pour les hassidim, on raconte que la vodka coule à flots pendant toute la fête.

Si pour certains, c’est un moyen de s’élever vers la sainteté, d’autres en profitent pour se saouler et danser dans les rues et pas nécessairement des danses hassidiques.

Cette année, deux Ukrainiens ont été poignardés par des pèlerins en état d’ébriété avancé qui les suspectaient de vouloir les voler.

Des policiers ukrainiens, les successeurs des collaborateurs les plus zélés des nazis pendant la seconde guerre mondiale, ont du intervenir. Quelle ambiance !!

Comment peut-on encore croire que ce cirque ait un quelconque rapport avec la sainteté de Rosh Hashana ?

Qui imagine encore que ce pèlerinage soit la volonté de Rabbi Nahman, qui doit se retourner dans sa tombe depuis longtemps ?

Comme le disait mon maitre, « le hassidisme n’est une belle chose que dans la mesure où il n’existe que dans les livres ».

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lili 13/09/2010 14:53


Chalom

Je ne suis pas du style à aller "peleriner" à Ouman mais par contre je trouve que votre article reflète une véritable parti pris, vous savez pourtant qu'il existe beaucoup de tendances dans notre
riche judaïsme et du fait de la Diaspora, nos grands sages se sont révélés de part et d'autres du globe. De la même manière que les Juifs se devaient de suivre et écouter Moché Rabbenou et
apprendre et suivre la Torah par son intermédiaire, de la même manière chaque génération possède un grand maître dont l'âme porte l'étincelle de l'âme de Moché Rabbenou et cela jusqu'à la
Redemption finale. Qu'il y ait des pieux, c'est-à-dire des Hassidim, c'est chose fort plaisante et ils n'oublient pas Qui est Un et unique, ils s'attachent à leur maître comme certains
s'attachaient à Rabbi Akiva ou à notre époque, d'autres, plus nombreux, s'attachent au Rabbi de Loubavitch.
Donc la Hassidout et les pratiques hassidiques ne sont qu'une manière d'embellir les mitsvot, d'aller au delà de la simple base, de donner un élan de plus à la prière, l'amour du prochain, et la
joie!
Donc chacun fait selon ce qu'il ressent, tout n'est pas parfait, et sur 30000 personnes qui font une expérience, il se trouve toujours quelque brebis galeuses, ensuite tout dépend qui a-t-on envie
de questionner, et qu'à -t-on envie de voir soi-même?
Je vous remercie et Chana tova dans l'amour et le respect de chaque pan du Am Israël.


Honte 13/09/2010 14:08


Un pelerin cache selon vous une pelerine? Honte a vous. Vous denigrez la religion! Et puis il y a deux ailes a pellerin.


Michaël Blum 13/09/2010 23:52



trés drôle, Bernard...



Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens