Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 15:08

 Quel est le secteur de la population le plus important pour les partis politiques israéliens selon vous ? Les 200.000 Franco-israéliens ou les 120.000 Druzes ayant la nationalité israélienne ?

Dans les faits, aucun immigrant de France n'a jamais siégé à la Knesset (si on met de côté, l'épisode Flatto-Sharon) alors qu'en moyenne trois Druzes siègent sur les bancs de chaque Knesset depuis 1949.

On parle toujours du pacte de sang entre l'Etat juif et la communauté druze qui a payé cher sa fidélité à Israël mais les Olim de France n'ont ils pas autant participé aux guerres d'Israël ?

La véritable raison pour laquelle les grands partis gardent toujours une place réservée à un représentant du secteur druze sur leur listes est leur poids électoral, jugé plus important que celui des nouveaux immigrants de France (et de l’occident en général).

Cette année, le Likoud a changé sa constitution interne pour repousser à la 30e place le poste réservé aux Olim, au lieu de la 21e place, soit deux places avant celle réservée au secteur non-juif.

Je ne vais pas entrer dans les détails de cette combine politique mais en bref, ce qui compte pour le parti, c'est le fait que Ayoub Kara (député druze) apporte dans sa besace, des milliers de personnes inscrites au Likoud, qui voteront aux primaires d'une seule voix, alors que le candidat franco-israélien Emmanuel Navon n'a que quelques centaines de voix avec lui.

Sachant que les dirigeants du Likoud feront le maximum pour que les deux députés actuels, anciens Olim de l'ex URSS, Yuli Edelstein et Zeev Elkin soient en bonne place sur la liste nationale, on comprend pourquoi le Dr Navon se retrouve à la 30e place, à la limite de l'éligibilité.

Les Français d'Israël se plaignent souvent de ne pas être écoutés par les partis politiques mais si en deux ans d'efforts, Emmanuel Navon n'a pas réussi à inscrire au parti plus que quelques centaines de personnes, c'est que finalement, ce public n'a toujours pas compris ses intérêts.

Avec 2.000 inscrits, Navon se présenterait encore à la 21e place et serait élu dans un fauteuil pour cette Knesset.

La division au sein de la communauté franco-israélienne rend impossible toute chance de pouvoir jouer un rôle dans la politique de ce pays mais ce n'est peut-être pas une mauvaise chose, ça montre à long terme que les Français qui font le choix de vivre en Israël font aussi celui de s'intégrer à la société israélienne et ne plus mettre en avant leurs particularités.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daniel 27/10/2012 20:18

Une légère amertume ?
Quid à gauche ? Quid d'Ariel Picard à Israel Beteinou ? Quid des éthiopiens, des américains, des anglais, des hispanophones ?
Les rares tentatives de représenter les olim n'ont jamais vraiment marché; sauf pour les russes qui ont débarqué en masse. Le likoud a eut su prendre quelques députés sectoriels comme david Levy
mais ça remonte à 77 !
Un parti d'olim francophones n'aurait aucune chance de passer le seuil d'éligibilité même en obtenant 100% des voix francophones.

david zbirou 25/10/2012 16:13

tout ca est tres logique, pour ne pas dire mathemat'hic.. where is the problem ?

Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens