Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 21:28

La presse après avoir comparé ce qui se passe en Israël au « printemps arabe » va devoir affronter la réalité de l’été israélien.

 

Tandis que dans les pays arabes, des foules ont réussi à faire tomber des dictatures sanglantes et changé la carte de la région en amorçant une véritable révolution, quelques dizaines d’étudiants et militants d’extrême gauche ont réussi à faire croire au monde qu’ils allaient également faire une révolution.

Pour mes amis qui sont tombés dans le panneau, je voudrai rappeler quelques points :

Le gouvernement de Binyamin Netanyahou a été élu par une grande majorité des citoyens de ce pays il y a deux ans, dans un cadre démocratique et légitime.  

Netanyahou n’est pas un dictateur et ni l’armée ni la police ne se préparent à tirer sur les manifestants.

Un million de personnes ont manifesté au Caire pendant des semaines, les rebelles libyens et les opposants syriens risquent leur vie pour faire changer les choses dans leurs pays, pas pour une baisse des prix de l’immobilier.

Il était temps que la gauche prenne enfin position sur des questions sociales et pas uniquement sur l’occupation mais ne soyons pas naïfs, il s’agit ici d’un programme clair : faire tomber le gouvernement et rien d’autre.

Les organisateurs de ce mouvement « spontané » sont presque tous membres actifs d’organisations d’extrême gauche et du parti communiste Hadash.

Tzivka Bassor, qui a lancé sur sa page Facebook un appel à la grève générale a réalisé la campagne de Hadash aux dernières élections, Anat Rosilio, la mère de famille qui lancé la manifestation des mères de famille « car elle n’arrive plus à payer le jardin d’enfants de sa fille », a été la conseillère de Dov Hanin, député de Hadash, quand il s’est présenté à la mairie de Tel Aviv et ainsi de suite. (La liste des organisateurs et de leur passé politique est disponible sur demande).

Pas de logements ? Je ne me souviens pas de les avoir entendu manifester pour que les 8.000 habitants du Goush Katif à qui l’Etat avait promis une maison après les avoir expulsés de chez eux reçoivent un logement six ans après le retrait de Gaza.

Le président de la centrale syndicale Histadrout, Ofer Eini, l’un des dirigeants du parti travailliste a affirmé ce lundi, refuser de soutenir un mouvement dont le but est de faire tomber Netanyahou. Ofer Eini est dans l’opposition mais il sait que tous les moyens ne sont pas bons pour arriver au but.

Plus de 250 mille enfants israéliens vivent en dessous du seuil de pauvreté, en avez vous entendu parler lors des discours des manifestations de samedi soir ?

Connaissez-vous un des habitants des tentes de la rue Rothschild qui n’a pas voyagé à l’étranger cette année ? Qui n’a pas un lap top et un Iphone ?

Le peuple exige de la justice sociale ? Oui, plus de 80% des israéliens soutiennent ce mouvement car chacun voudrait que les prix des loyers, du fromage blanc et de l’essence cessent d‘augmenter mais de là à comparer ce mouvement à une révolution, il y a un pas qu’on ne peut pas franchir décemment.

Dans les jours qui viennent, les négociations entre le gouvernement et les dirigeants du mouvement vont commencer, mais quelqu’un imagine que le gouvernement peut trouver des solutions satisfaisantes en quelques jours voire quelques semaines ?

J’aimerai aussi que mon salaire augmente au même rythme que les prix des loyers mais je sais aussi que les slogans infantiles des manifestants ne permettront pas de changements radicaux.

Il s’agit d’un processus qui prend du temps et tout le monde peut le comprendre.

En deux semaines de manifestations, avez-vous entendu des propositions des protestataires pour faire évoluer les choses ? Non, car le seul but de ce mouvement est de faire tomber le gouvernement.

Une fois de plus, oui à la justice sociale, non à la manipulation !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michaël Blum 05/08/2011 16:16


papier interessant avec liste des dirigeants de la contestation
http://www.nrg.co.il/app/index.php?do=blog&encr_id=a28b07a102084d28785d2d933122ebb1&id=2662


David 05/08/2011 10:04


Re: Je veux bien la liste en hebreu des dirigeants de gauche qui sont a la base du mouvement de manifestation.

Merci


David 05/08/2011 09:59


"Le gouvernement de Binyamin Netanyahou a été élu par une grande majorité des citoyens de ce pays il y a deux ans"
Si mes souvenirs sont bons, c'est Tsipi Livni qui a ete elue par une grande majorite des citoyens de ce pays il y a deux ans
Sinon pour le reste de l'article, tout a fait d'accord.


mik 04/08/2011 10:54


je trouve au contraire que cette petite revolte sociale est tres saine meme si certains partis politiques en profitent. les arguments que vous sortez sont surement justes mais la realite ne se
resume pas a quelques tentes a rotshild. J y vis, gagne bien ma vie, ne me plaint pas (on m as pas mis un fusil ds le dos pour vivre en israel !) mais je comprend le ras le bol de la majorite de ce
pays qui n en peux plus de voir des politiciens corrompus jusqu au dernier et qui pensent a leur cul plutot qu au pays ! Dans le sionisme il y a aussi une notion de partage des richesse - on l a
oublie.


Mimoun Mireille 03/08/2011 07:01


Tout ce que vous ecrivez beaucoup de personnes le pensent . toutes ces manifestations n ont pour but que de faire tomber BIBi. Cela a commence avec la greve du cottage [qui m a bien fait
rire,]alors qu il est vrai, la vie est tres chere pour une famille qui a des enfants.Quant aux habitants du Goush Katif il n y a pas eu beaucoup de manifs pour les reloger eux. c est malheureux qu
une certaine categorie de personnes denigrent notre pays que des hommes de grandes valeurs ont mis des annees pour en faire un beau pays.


Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens