Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 11:52

Ce slogan qui est scandé autour des tentes des protestataires contre les prix du logement m’a plu mais que se cache-t-il derrière ces manifestations ?

 

La manifestation de samedi soir dernier à Tel Aviv a rassemblé plus de 20.000 personnes sur le thème de la justice sociale, les protestataires réclamant une réforme gouvernementale permettant de baisser les prix des loyers et de l’achat de logements.

Mais cette manifestation légitime à laquelle auraient pu se joindre une grande partie de la population israélienne s’est rapidement transformée en manifestation anti-Netanyahou, soutenue par les medias israéliens, qui ne cachent pas leur opposition à tout ce que représentent le Premier ministre actuel et sa coalition.

Comment des députés de Kadima au pouvoir il y a seulement deux ans, peuvent manifester sans honte contre le gouvernement sur cette question ?

La difficulté pour un jeune couple d’acquérir un logement à un prix raisonnable ne date pas de l’arrivée de Netanyahou au pouvoir.

En lisant la presse israélienne, on a l’impression de vivre en Grèce, à la veille de l’écroulement économique du pays alors que les chiffres prouvent le contraire.

Le taux de chômage est le plus bas depuis 20 ans, Israël a réussi à éviter la crise économique mondiale et sans entrer dans les détails, le pays se porte plutôt bien sur le plan économique.

La grève des médecins, comme celle des assistants sociaux et des enseignants, il y a quelques mois, sont justifiées et on peut attendre encore d’autres mouvements de protestations mais transformer Netanyahou en ennemi des classes moyennes à cause des prix du logement, c’est totalement déplacé.

Ce mouvement qui commence à prendre de l’ampleur a été lancé par des militants de gauche, dont l’agenda politique est clair.

Israël a beaucoup de progrès à faire dans le domaine social, l’Etat doit régler rapidement des questions de premier ordre comme la place des citoyens Arabes, la question des clandestins africains, la crise du secteur médical, le système éducatif et je n’oublie pas que nous sommes toujours confrontés aux questions sécuritaires avec les Palestiniens, le Hezbollah, la Syrie et l’Iran.

Comme des milliers d’autres Israéliens, j’aimerai pouvoir m’acheter une maison mais je n’irai pas manifester contre le gouvernement en jouant le jeu de la gauche frustrée de ne pas être au pouvoir.

Les vrais problèmes de la société israélienne sont la conséquence de la politique des gouvernements depuis des dizaines d’années et pas de celle de Binyamin Netanyahou.

Oui à la justice sociale, non à la manipulation des masses !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vaknin mihal 26/07/2011 16:43


excellente analyse......le probleme du logement existe depuis plus de 10ans....du jour ou le gouvernement a cesse de construire des logements a loyer modere{amidar....amigour}.....cela prouve que
ce mouvement de prostetation est politique surtout lorsqu'on ecoute les propos de Tsipi Livni qui les encourage a continuer...avez vous fait attention aux pancartes....elles sont toutes en rouge et
en gros il y a le mot en hebreu....עכשיו ce mot ne fait qu'allusion au mouvement extra gauchiste.....Shalom Ahchav שלום עכשיו.....


Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens