Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 18:43

Certains journaux titrent sur les allocations pour les Haredim faisant ainsi sortir les étudiants dans la rue, d’autres évoquent le taux de natalité galopant qui va transformer l’Etat d’Israël en état taliban, qu’en est il véritablement ?

 

Le mot Haredi vient de harada en hébreu qui signifie « crainte » ou « peur », les Haredim sont des « craignant Dieu ».

Depuis que le Hatam Sofer au 18e siècle a tranché que « le nouveau est interdit par la Torah », le monde juif orthodoxe s’est replié sur lui-même malgré la tentative des élèves du rabbin Samson Raphaël Hirsch de diffuser le courant d’orthodoxie moderne qu’il avait crée en réaction à la Haskala assimilationniste. 

Pour faire vite, on peut considérer qu’il existe aujourd’hui en Israël quatre courants Haredim, les lituaniens (Degel Hatorah), les hassidim (Agoudat Israël), les séfarades (Shass) et les Haredim nationalistes (Tekouma). S’ajoutent à ces quatre groupes représentés à la Knesset les Haredim antisionistes de la Eda Haredit et les membres de Chabad, un mouvement qui a ses propres règles, parfois très éloignées de celles du monde Haredi.

Si ces dernières années, on a pu assister à des manifestations géantes pour empêcher l’ouverture d’un parking le shabat, éviter la prison à une mère de famille suspectée de maltraitance où pour défendre la ségrégation religieuse à Imanuel, on peut également constater des changements fondamentaux dans la relation entre le monde Haredi et la société israélienne.

On évoque souvent le « chantage » exercé par les partis politiques religieux sur les différentes coalitions qui ressemble beaucoup au « chantage » des autres partis, on appelle ça en général des négociations mais pour les haredim, c’est du chantage !

La haine contre les Haredim dans ce pays atteint des niveaux rares, bien que le seul parti anti-haredi à s’être présenté aux dernières élections (Shinouy) n’ait pas réussi à entrer à la Knesset.

Je pense que la véritable crainte qu’ont les laïcs du monde Haredi ne vient pas de la tendance de ce monde à se refermer sur lui-même mais au contraire de son ouverture.

Certes, il existe des groupes militants pour des lignes de bus séparés, contre l’utilisation d’Internet et pour le rejet des valeurs modernes mais le monde Haredi se rapproche de plus en plus à la fois de la modernité et du sionisme.

Quelques exemples :

Le Nahal Haredi, une unité de l’armée composée de haredim (souvent issus de milieux sionistes religieux d’ailleurs), le projet Shahar Kahol qui permet d’engager des soldats Haredim comme techniciens de l’armée de l’air, la multiplication de sites haredim d’actualité dont certains de qualité, la création d’une Yechiva haredit qui prépare aux épreuves du bac à Beit Shemesh, le nombre croissant de centres d’études pour apprendre un métier et pas seulement réservés aux femmes (Mahon Haredi Leakhshara Miktsoït), la présence de députés orthodoxes dans des commissions parlementaires autres que celles concernant leur public uniquement (Environnement, Sciences et technologies…), les associations caritatives et sociales tournées vers tous publics comme Ezer Mitzion, Zaka, Yad Sarah…, la présence de journalistes haredim dans la presse générale comme Coby Arieli ou Sivan Rahav-Meïr, j’en passe et des meilleures.

Au lieu de stigmatiser toute une population en la mettant au ban de la société israélienne, il est temps d’apprendre à connaitre le monde Haredi.

Il ne faut pas avoir peur des Haredim, il faut apprendre à les aimer car ils ne sont pas si différents de nous.

Dernier point, les allocations prévues par le gouvernement ne sont pas prises sur un budget prévu pour les étudiants et concernent uniquement les chômeurs, pères de plus de trois enfants et vivant en dessous du seuil de pauvreté.

Il s’agit d’une subvention de 700 shekels par mois…  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chavia 02/11/2010 13:12


c'est en effet un très bon article , moi j'aimerai bien les connaître plus moi je suis Chrétienne mais une chrétienne qui vas assiduement à la synagogue , qui a fait 3 ans de cours de Judaïsme ,qui
pratique le Shabbat et les fêtes juives etc.... et qui de plus et volontaire Tsahal , je viens de rentrer d'Israël ou je me suis retrouvé toute seule pour les fêtes ,cequi n'est ni agréable , ni
cashère , j'aurai bien aimée être dans une famille juive et encore mieux chez des Haredim . De plus je suis Française mais je vis en suisse et c'est vrai qu'en suisse ( romande) en tape beaucoup
sur le dos des Haredim (en particulier ceux d'Arad ) moi je les soutient ,mais difficile de soutenir des gens que l'ont ne connait pas alors comment faire pour les connaître mieux ?


orliovsky/ tendler anne 02/11/2010 11:35


je ne peux pas ecrire longement mais en 2 mots:article apprecie!
a tres bientot!
anne


elie 01/11/2010 23:43


tres bon article.


Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens