Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 18:09

Le Premier ministre israélien veut faire voter une loi afin d’autoriser les israéliens de l’étranger à voter, provoquant un débat au sein de la classe politique.

 

Mon premier réflexe en entendant cette nouvelle a été de soutenir l’initiative de Netanyahou, qui est tout à fait démocratique contrairement à ce qu’affirme Tzipi Livni et la gauche israélienne.

J’ai quitté la France il y a 25 ans et j’ai toujours le droit de vote pour les élections présidentielles, tout comme certains de mes voisins américains ou anglais.

Pourquoi seuls les diplomates israéliens peuvent voter de l’étranger, alors que l’avenir de ce pays est important pour tout israélien même s’il réside à l’étranger.

Je précise que le texte du projet de la loi veut autoriser le droit de vote uniquement à ceux qui sont encore en contact avec Israël, possédant un passeport valable et ayant gardé des attaches avec le pays.

Certains évoquent la menace démographique pour justifier cette loi,  soit d’éviter que le nombre de voix arabes dépasse un certain seuil au Parlement israélien.

D’autres voient dans les intentions du Premier ministre un moyen d’obtenir plus de sièges pour son parti, les Israéliens de l’étranger seraient traditionnellement plus à droite.

Les arguments contre ce projet de loi sont nombreux également, rappelant que l’avenir de l’Etat d’Israël doit être décidé par ceux qui vivent sur place et risquent leur vie pour le pays.

(Bien que personne ne remette en cause le droit de vote pour les haredim…)

D’autres opposants à ce projet de loi évoquent le fait que les citoyens américains ont certes le droit de vote quand ils vivent en dehors des Etats-Unis mais uniquement ceux qui continuent de payer des impôts dans leur pays d’origine.  

Et puis le sionisme, c’est s’installer en Israël, « être un peuple libre sur notre terre », pas voter de Paris où Los Angeles.

Demain,  on voudra donner le droit de vote aux juifs du monde entier, vu que chacun a le droit de s’y installer, pourquoi ils ne pourraient pas voter en attendant de venir s’y installer définitivement ?

Alors, pour ou contre ? Je propose un référendum mais il faudra quand même laisser voter les Israéliens de l‘étranger, ils sont les premiers concernés, non  ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

David 11/02/2010 23:25


quel rapport entre sionisme et democratie ? si on habite a l'etranger alors on ne peut etre sioniste ? certains fnt plus pour Israel a l'etranger parce qu'ils y sont.
Comme tu le dis toi meme, les grand pays democratiques reconnaissent depuis longtemps le droit de vote des expatries.


Chelom 10/02/2010 18:57


Juste pour préciser qu'il n'y a pas que les haredim qui ne font pas l'armée! (Je parle évidement pas de ceux qui sont dispensés pour raison de sante!)


Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens