Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 10:54

Yekim est le nom donné aux juifs d’origine allemande qui célèbrent cette année le 75e anniversaire de la cinquième Alya, composée en majorité de juifs d’Europe centrale.

J’ai assisté ce jeudi au lancement des festivités dans une forêt de Galilée.

 

 

Yekim-006.JPG

Participants de la Maccabiade de 1935  

 

 

Il est 7h29 quand le responsable du bus me téléphone pour savoir où nous sommes.

Quand je monte dans le bus à 7h35 sous le regard réprobateur des participants, je me confonds en excuses pour ce retard qui je le sens est un véritable affront à la ponctualité des yekim.

« Je sais, la première fois, c’est un peu difficile à comprendre mais quand on dit qu’on part à 7h30, il n’y a aucune raison de partir plus tard », m’explique Yoram, pourtant né en Israël mais fils de véritables yekim.

Durant le voyage, des membres de l’Association des juifs d’Europe centrale germanophones, qui organise la journée, racontent leurs souvenirs.

« Quelqu’un dans le bus se souvient d’avoir voyagé en train durant le Mandat britannique entre Tel Aviv et Haïfa? », demande l’un d’eux au micro.

« Regardez sur la droite, les restes de la voie ferroviaire de l’époque », ajoute-t-il, la voix chargée d’émotions.

Puis, le Pr Naftali Kadmon, spécialiste de terminologie toponymique, prend le micro pour déplorer que les Israéliens ne connaissent pas assez l’apport des Yekim à la création de l’Etat.

Quelques blagues en allemand pour détendre l’atmosphère et nous arrivons à la forêt Altneuland, du nom du livre de Théodore Herzl.

« La cérémonie commencera à 11h précises », annonce l’un des organisateurs.

Sur un air de polka, la cérémonie marquant le lancement des festivités du 75é anniversaire de la 5éme Aliya commence sous une tente, à 11h précises.

« Guten Morgen, bienvenue aux yekim et leurs descendants », lance l’animateur de la journée.

Près de 200.000 juifs ont immigré en Palestine entre 1929 et 1939, en majorité d’Allemagne et d’Autriche, mais la date choisie pour les festivités du 75é anniversaire de cette Alya est 1935 car de nombreuses personnes profitant de la seconde Maccabiade (Jeux olympiques regroupant des juifs du monde entier) se sont installés en Palestine mandataire malgré le Livre blanc, qui imposait des restrictions à l’immigration juive.

Michaël Teilhaber, 88 ans, originaire de Berlin, a immigré en 1935 après avoir participé à la Maccabiade comme coureur.

Il me confie qu’il ne skie plus depuis 3 ans mais continue son jogging matinal tous les jours.

Quand je lui demande ce qui caractérise les yekim, il me répond que c’est la ponctualité, la droiture et l’honnêteté mais ajoute-t-il « ce n’est pas toujours évident de rester yeke en Israël… ».

La journée ponctuée d’activités sportives et d’intermèdes musicaux se termine par un mini-drame : le bus du retour arrive avec quelques minutes de retard.

Mais je ne peux pas finir ce récit sans une blague yeke : C’est Manfred qui le matin va à la shul et annonce à sa femme, « ce matin, j’arriverai plus tard à la maison, on commence à dire mashiv arouah »…   

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens