Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 22:41

Chaque semaine, retrouvez la chronique non-exhaustive de la communauté française en Israël sur ce blog  

 

Vingt-cinq ans après mon arrivée en Israël, je continue de fréquenter la communauté française de ce pays. 

Au fil des années, j’ai participé aux activités de Magchimé Tikvatenou (ancêtre du CNEF), travaillé pour le P’tit Bottin (premier annuaire des francophones d’Israël), été responsable national de l’Emploi à l’UNIFAN zal et écrit pour de nombreux supports francophones, dont la plupart ont disparu dans les oubliettes de l’histoire de la presse locale.

Journaliste pour plusieurs médias francophones et animateur du Club de la presse francophone, j’ai eu le privilège de co-organiser à Jérusalem, le premier salon du livre français en Israël.

L’actualité de la communauté francophone dans ce pays est riche et intéressante.

Malgré la multitude des titres et des sites en français, je déplore l’absence de regard critique sur son actualité.  

Le but de ce blog est de mettre en avant des personnalités et événements qui le méritent selon moi et de dénoncer avec humour les débordements de certains.

Que mes lecteurs ne s‘offusquent pas de mon ton parfois cynique et n’hésitent pas à m’envoyer des informations.

 

Pour ce premier post, je voudrai faire un rapide tour d’horizon de la presse francophone d’Israël, ce qui me permet de souhaiter mazal tov au Jerusalem Post qui fête ses 20 ans d’existence, avec la publication d’un numéro spécial.

Doyen des titres en français, existant en Israël, Kountrass, revue orthodoxe de pensée juive depuis 1986 s’est agrandi en 1999 avec un magazine d’informations, Kountrass News, qui veut apporter un regard orthodoxe sur l’actualité.  

Si la revue a publié des textes de haute qualité, ouvrant au monde francophone, des ouvertures sur le judaïsme et la Torah à travers l’histoire, le magazine d’informations est surtout une occasion pour ses rédacteurs de critiquer la politique des gouvernements israéliens, des laïcs en général et plus récemment le journal concurrent Hamodia en français.  

L’édition française du Jerusalem Post qui existe depuis 20 ans continue de publier chaque semaine un magazine, constitué en majorité de traductions de l’édition anglaise et de quelques pages rédigées par l’équipe du journal.

Le numéro spécial « 20 ans » raconte l’aventure de cet hebdomadaire depuis sa création par Richard Darmon en 1990.

Il offre aussi à ses lecteurs, un texte sur Bernard-Henri Levy avec une coquille dans le titre, une interview (traduite de l’anglais !!) du député français François Zimmeray et un dossier sur l’Aliya de France, avec des témoignages d’anciens Olim.

Un regret, la présence trop rare d’opinions d’auteurs français au détriment de traductions des éditorialistes de l’édition anglaise, souvent indigestes.  

Hamodia,  édition française hebdomadaire issue du quotidien orthodoxe israélien et qui outre ses qualités journalistiques a deux défauts évidents : l’absence de photos de femmes (la rédaction prie pour que Tzipi Livni ne soit jamais Premier ministre) et la censure des surveillants, vérifiant que le journal ne traitera ni de sport ni de cinéma ni de sionisme, enfin des sujets qui fâchent dans ce milieu… 

Israël Magazine : Dix ans d’existence pour ce magazine en couleurs, qui se veut la réponse juive aux magazines français classiques et qui bénéficie de la collaboration de véritables plumes, ce qui est malheureusement assez rare dans la presse franco-israélienne.

Son directeur, André Darmon a lancé depuis des revues plus communautaires  l’une sur Ashdod (« Ashdod aujourd’hui », dirigé par son fils) et une autre tout récemment sur Jérusalem, qui s’appelle « Jérusalem, aujourd’hui ».  

A noter qu’à l’instar d’Ashdod et Jérusalem, d’autres villes israéliennes ont leur magazine français, notamment Netanya avec Natanya aujourd’hui d’Albert Fratty, qui publie également un bimensuel sur tout le pays, Israël aujourd’hui.  

Israël 7  (ex Israël Actualités, ex Aroutz 7 en français) est un hebdomadaire qui veut « offrir une information juive et sioniste ».    

Très marqué à droite, parfois à l’extrême droite, le journal reprend une grande partie des textes publiés sur le site de l’ancienne radio Aroutz 7. 

Le P’tit Hebdo, qui s’affirme être « le journal international pour francophones »,  offre chaque semaine des textes de rabbins sionistes religieux, des traductions de la presse israélienne, des infos sur les activités francophones du pays et beaucoup d’annonces. (Sans oublier l’éditorial de son directeur, Avraham Azoulay, souvent plus drôle que les blagues publiées dans chaque numéro) 

Futé Magazine, lui se présente comme « le numéro un des journaux internationaux pour les francophones », se démarquant ainsi de son concurrent, précédemment cité.

Particularité de ce magazine, la présence d’articles de Torah, voisinant avec des articles sur le sport et la vie des stars, sans oublier les programmes des chaines de  télévision françaises censurés (pas de programmes pendant shabat).

La sympathie que j’éprouve pour son directeur, Charles Benguigui ne peut pas m’empêcher de déplorer le nombre incroyable de coquilles, fautes de français et d’orthographe dans les quelques articles de cette revue. 

Ma’Hadash,  « le magazine qui vous facilite la vie », Vision d’Israël, magazine mensuel souvent axé sur la vie culturelle, Féminin, « magazine des femmes d’Israël »,  Face à Face, " Le magazine de la famille juive", les nouveaux magazines ont envahi les kiosques (enfin les magasins français…)  

De nombreuses associations possèdent leur journal et je ne vais pas les recenser tous mais je dois mentionner l’excellente revue Mémoire vive, publiée par Aloumim, l’Association israélienne des enfants cachés en France pendant la Shoa.

Ce bulletin écrit dans un français parfait évoque différents aspects de la Shoa en France mais a surtout la particularité d’être bilingue (français et hébreu).

On peut aussi mentionner les revues de l’ambassade de France en Israël, Dialogues et A Propos, qui sont la vitrine des activités culturelles et diplomatiques de la France en Israël et La lettre de l’ADFI, une double page mensuelle éditée par l’Association de défense des français d’Israël.  

Il existe aussi de nombreux supports de publicité en français comme SVP Israël, Bonjour Yeroushalayim, La gazette du particulier, J-.annonce  et d’autres encore.

Un petit dernier, La Terre Sainte, la revue bimestrielle de la Custodie (Franciscains en Israël), qui écrite presque entièrement par une seule journaliste talentueuse, permet de découvrir un autre visage d’Israël, et surtout un autre regard sur notre pays.

Bonne lecture

PS : les sites en français rédigés en Israël seront le sujet d’un autre post

 

   

 

 

 

  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens