Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 17:09

La parution du livre de Charles Enderlin et le 15e anniversaire de la mort de Rabin sont deux occasions rêvées pour les fans des complots de ressortir leurs théories.

Je voudrai proposer une nouvelle théorie reliant les deux.

 

Tout le monde sait que Charles Enderlin était proche de l’ancien Premier ministre Ytzhak Rabin (une photo de lui assis dans leur salon trône dans son bureau).

Les liens entre le correspondant de la chaîne publique française et la gauche en France sont connus aussi.

Alors que les sondages donnaient Rabin perdant pour les prochaines élections de 96, Enderlin avec l’aide de son ami l’industriel Jean Frydman, conseiller français du Premier ministre israélien met sur place un faux attentat pour relever les sondages.

Une tentative échouée d’attentat contre Rabin par un militant d’extrême droite aurait changé la donne pour les législatives et permis à Rabin de poursuivre le processus d’Oslo, bâillonnant définitivement les chances de la droite de revenir au pouvoir.

En 1959, François Mitterand avait été victime d’une fausse tentative d’attentat dans les Jardins de l’Observatoire et avait ainsi retrouvé la crédibilité politique dont il manquait à l’époque.

Les liens entre Mitterand et Frydman, sont connus, sans oublier que la belle-sœur d’Enderlin a été conseillère du président français.

Malheureusement pour les comploteurs, Ygal Amir a déjoué le plan prévu et a réussi à tuer Yitzhak Rabin.

L’homme qui devait filmer pour France 2 les images destinées à accuser la droite avait obtenu grâce à ses bonnes relations avec le Shin Beth, l’autorisation de se mettre sur le toit au dessus de la manifestation.

Vous avez compris, il s’agit de Talal Abou Rahmeh, l’homme de confiance de Charles Enderlin, qui a vendu ses images à un vidéaste israélien amateur, quelques jours après le meurtre.

De retour à Gaza, Talal Abou Rahmeh, déprimé de l’échec du complot organisé par son patron se confie à son ami Jamal Al-dura autour d’un café.

Les deux hommes qui se connaissent depuis longtemps, ils ont été soignés dans le passé dans le même hôpital israélien, voudraient venir en aide à leur ami Enderlin et décident d’organiser une nouvelle mise en scène destinée à empêcher la chute prévue d’Ehud Barak, qui vient de renter de Camp David les mains vides.

Nous sommes en septembre 2000, Ariel Sharon, qui a décidé d’embraser la région visite l’Esplanade des mosquées afin de lancer une Intifada persuadé qu’un confit avec les Palestiniens lui permettra enfin d’accéder au pouvoir dont il rêve depuis toujours.  

C’est l’occasion pour les deux hommes qui se rendent ensemble au carrefour de Netzarim de monter un petit film destiné à montrer au monde que l’armée israélienne se comporte mal.

Ariel Sharon veut accéder au pouvoir mais a déjà confié sous le sceau du secret à Charles Enderlin, interview qui sera publiée dans le prochain livre du journaliste (« Le rêve qui me les brise »), que dès qu’il sera au pouvoir, il entamera le retrait de la bande de Gaza.

Pour que le public israélien soit convaincu qu’il faut se retirer de Gaza, Sharon a besoin de violences à Gaza.

Talal s’engage à monter ces images et accompagné de dizaines de figurants, grassement payés par France 2, il met en scène des images d’affrontements, tous les photographes et caméraman présents ce jour là, acceptant de jouer le jeu, Talal leur ayant expliqué qu’il monte un film de fiction pour une chaîne américaine.

Malheureusement, un officier du Shin Beth, proche de Sharon et déguisé en journaliste palestinien était présent ce jour la à Netzarim pour vérifier que tout se passe bien avait décidé de trahir son maitre.

Dans sa caméra, X , l’homme du Shin Beth avait remplacé la batterie par des balles réelles et quand Talal filme la scène où Jamal et son fils Mohamed jouent à se faire tirer dessus, notre homme leur tire réellement dessus, tuant l’enfant et blessant le père.

Bon, je commence à fatiguer et je n’ai pas encore expliqué pourquoi Enderlin était à Dallas en 1963 et son lien avec les attentats du 11 septembre.

Un peu de sérieux !

Rabin a été tué par un extrémiste de droite portant la kippa, qui a avoué son crime.

Mohamed Al Dura a été tué à Netzarim lors d’un échange de tirs entre Palestiniens et soldats israéliens.

Il reste des questions sans réponses précises mais les théories du complot pour ces deux événements sont aussi plausibles que le texte que je viens d’écrire.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daphné Romy-Masliah 11/12/2010 10:04


Ravie de lire ces lignes! Je suis assez horrifiée par cette cabale et plus généralement par l'aveuglement des juifs français qui ont adopté sur cette affaire une position quasi-sectaire!


Gilles 26/10/2010 13:41


Cher Michael,

Tu as oublie l'expertise francaise dans le regicide de Ravaillac au Petit Clamart sans compter Xavier Brunerie.

Ceci dit en tant que journaliste, cette presence opportune de videaste qui filme au bon moment la bonne action lors de ces evenements imprevus est assez extra-ordinaire ...

Amities


Itshak 26/10/2010 12:18


C'est amusant mais tu evacues un peu vite toutes les questions qui entourent les 2 affaires... Concernant Rabin j'avais ecris a l'epoque un article satirique du meme style, evoquant moi aussi
Mitterrand et l'Observatoire, et il avait ete repris en premiere page de Haaretz, qui n'avait pas saisi l'intention humoristique... Ils sont tellement serieux ces Juifs allemands!


Présentation

  • : Le blog de Michaël Blum
  • Le blog de Michaël Blum
  • : Commentaires sur mon actualité
  • Contact

Recherche

Liens